Afin de faciliter l'utilisation des fonctionnalités sur ce site, veuillez autoriser votre navigateur à connaitre votre position

LE FRELON ASIATIQUE

News

Le frelon asiatique pointe à peine le bout de son aiguillon… Après un printemps plus froid que de coutume, les nids tardent à être repérés.

Le frelon asiatique profite généralement des beaux jours pour s’aérer l’abdomen. Identifiable à son thorax noir et à son petit gabarit, l’Asiatique sévit en Haute-Garonne depuis une dizaine d’années. Pourtant cet été, on se demande où a bien pu passer le frelon asiatique. Aurait-il enfin déserté nos contrées haut-garonnaises ? Aucune piqûre recensée par les Urgences de Purpan. Les sociétés de désinsectisation notent aussi une baisse d’activité chez le vespa velutina – le nom latin de l’insecte. Cette année, la saison des frelons démarre doucement. La raison ? «Un printemps maussade» explique Brice Gomez, de la société de désinsectisation Guêpe Buster, basée à Castelginest.

Christian Boivin de la Fédération Régionale de Défense Contre les organismes nuisibles (Fredon Midi-Pyrénées) précise : «La reine commence à pondre au printemps. Selon la conjoncture climatique, cela peut correspondre à février comme à juin.» La reine a besoin d’une température optimale, comprise entre 13 °C et 18 °C, pour cesser d’hiberner et commencer à pondre. «Avec des températures ne dépassant pas les 10 °C- 12 °C au printemps, la reine est restée au lit» sourit M. Gomez. La reproduction a donc tardé et les nids ne sont apparus qu’il y a peu. Daniel Houles, désinsectiseur basé à Saint-Jean, chiffre à une quinzaine le nombre de nids qu’il a délogés dans les trois dernières semaines. «Pour l’instant, les nids ont la taille d’un melon, alors qu’à la même époque ils devraient avoir une taille de ballon de basket.» Plus petits, les nids sont donc moins facilement repérés. Méfiance toutefois ! «De juillet à août, les nids grossissent très vite» prévient Loïc Le Guen, de l’entreprise toulousaine Stop Guêpes & Frelons. Il ajoute que le gros de la saison se situe en général plutôt en août, septembre et octobre. Le danger cette année : les nids sont plus bas. Les frelons en Asie nichent haut dans les arbres pour éviter leur prédateur, le vespa mandarinia. Mais sur nos terres, en l’absence de ce redoutable hyménoptère, les frelons asiatiques font leurs nids de plus en plus près de l’homme : appentis, haies, toitures. Le danger est plus grand : les frelons attaquent dès qu’ils sentent une menace potentielle dans un rayon de 5 mètres autour du nid. Pour faire retirer un nid, il faut contacter une des sociétés spécialisées répertoriées à «Nid de Guêpes et Frelons» dans les Pages Jaunes. Ne tentez pas le diable à essayer de vous en débarrasser vous-mêmes : une piqûre extrêmement douloureuse risquerait de vous filer le bourdon…